Friday, February 12, 2010

C'est si bon...


Mon pote le gitan, c'est un gars curieux
Une gueule toute noir, des carreaux tout bleus
Il reste des heures sans dire un seul mot
Assis près du poêle au fond du bistrot

Ce gars-là une roulotte se promène dans sa tête
Et quand elle voyage jamais ne s'arrête
Des tas de paysages sortent de ses yeux
Mon pote le gitan c'est un gars curieux

Mon pote le gitan, c'est pas un marrant
Et dans notre bistrot personne ne le comprend
Comme tous ces gars-là, il a sa guitare
Une guitare crasseuse qui vous colle le noir

Quand il se met à jouer, la vieille roulotte
Galope dans sa tête, les joueurs de belote
S'arrêtent et plus rien... on a mal en dedans
Mon pote le gitan c'est pas un marrant

Mon pote le gitan un jour est parti
Et Dieu seul sait où il ballade sa vie
Ce type là était un grand musicien
Ça j'en étais sûr, moi je le sentais bien

Le tôlier m'a dit qu'on est venu le chercher
Un grand music-hall voulait l'acheter
Mon pote le gitan il a refusé
Un haussement d'épaules et il s'est taillé

J'ai eu l'impression de perdre un ami
Et pourtant ce gars-là ne m'a jamais rien dit
Mais il m'a laissé un coin de sa roulotte
Et dans ma petite tête j'ai du rêve qui trotte

Sa drôle de musique, en moi est restée
Quand je pense à lui, il m'arrive de chanter
Toi sacré gitan qui sentait le cafard
Au fond ta musique était pleine d'espoir



Paroles: Jacques Vérières / Musique: Marc Heyral. Chanson hommage a Django Reinhardt

No comments:

Post a Comment

 
back to top